Image Philippe Pouletty : ses chroniques sur le JDN

Philippe Pouletty : ses chroniques sur le JDN

Philippe Pouletty : ses chroniques sur le JDN

En 1995, Philippe Pouletty (Journaldunet) a aidé à former DrugAbuse Sciences Inc. lors de son passage productif au cœur de la Silicon Valley. L'enseigne s'efforce de développer de nouveaux médicaments permettant de lutter contre la toxicomanie et l’alcoolisme. Experte en biotechnologie, Clonatec se pose comme une pionnière de cette branche dans l'Hexagone. L'entreprise a été créée par le médecin alors qu'il faisait ses premières armes dans le milieu de la recherche. Grâce à différents brevets personnels, Philippe Pouletty a mis en place SangSat Inc. courant 1988. Cet établissement se focalise sur la transplantation d’organes et se révèle listé au Nasdaq depuis 1993. Important acteur en matière de greffe d’organes, SangSat a élaboré et vendu une substance antirejet véritablement efficace, la Thyloglobuline. Ce médicament innovant s'avère racheté par la société Genzyme dans les années 1990.

Truffle Capital, une société de gestion de fonds d'investissement en faveur de la créativité

Via la startup Myopowers, Philippe Pouletty ainsi que les analystes de Truffle Capital affectent des aides financières à la création d'équipements efficients en vue de faire progresser la situation des patients atteints d’incontinence urinaire d'effort sévère. Altimmune se joint au portefeuille administré par Philippe Pouletty en 2007 et se retrouve ensuite affiliée à Pharmathène US. Cotée au New York Stock Exchange, l'entreprise s'avère experte dans l'élaboration d’immunoactivateurs dédiés aux vaccins ainsi qu'aux traitements contre les infections. Le laboratoire Neovacs est coté en bourse en 2010 grâce à sa nature intéressante. Cet établissement a été formé par Truffle Capital en 2003 pour élaborer des solutions contre les syndromes en rapport avec l'auto-immunité.

Les actions de Truffle Capital participant à la croissance des compagnies innovantes

Formée en 2014, la compagnie Diaccurate s’applique à élaborer une nouvelle variété de traitements contre le SIDA. Cette enseigne spécialiste de la biotechnologie se révèle issue d'un partenariat entre l’Institut Pasteur et le fonds de placement dirigé par Philippe Pouletty. La compagnie Carmat se révèle cotée en bourse depuis 2010 en raison du talent d’homme d'affaires du chercheur. Le chercheur s’est aussi distingué grâce aux accomplissements de cet établissement en matière de cœurs artificiels. L'administrateur de Truffle Philippe Pouletty a contribué à l'institution des startups Carbios et Kardiozis en 2011. Ces startups se focalisent sur l'élaboration de prothèses et de pièces synthétiques à usages industriels ou médicaux. Le portefeuille de Truffle Capital englobe entre autres la compagnie Symetis instituée courant 2004. L'entreprise élabore et distribue des valves aortiques transcatheter. Elle doit être cotée en bourse courant 2017.

Cursus universitaire et débuts dans le secteur de la recherche scientifique

En raison de sa spécialisation en biologie moléculaire, Philippe Pouletty se présente comme un acteur de premier plan du groupe de recherche de l’université de Stanford se focalisant sur ce domaine entre 1986 et 1988. Ainsi, le jeune médecin se fait rapidement remarquer au sein de cet établissement. Ancien interne des hôpitaux de Paris, le chercheur a opéré dans de nombreux centres médicaux de la ville. Le médecin se spécialise en immunologie et en hématologie. Philippe Pouletty a véritablement pu explorer l'immunologie en profondeur à l’hôpital Saint-Louis. Le futur homme d'affaires a par ailleurs obtenu une bourse d'étude de l’INSERM dédiée à ce domaine pendant son internat. L'étudiant est major du grand cours d’immunologie générale à la fin de l'année universitaire 1984. En effet, l'interne suit des cours sur l'immunologie et la virologie à l’Institut Pasteur de Paris en plus de son activité au sein des établissements hospitaliers.

Les articles